top of page
  • Photo du rédacteureelv41

Entends-tu l’eau que tu empoisonnes?


Comme le relate le journal Le Monde dans un article publié ce jeudi 29 juin, l’Etat vient d’être condamné pour fautes en matière de protection de la biodiversité du fait de son inaction en matière de diminution des pesticides. Selon les termes du jugement rendu, “le tribunal administratif de Paris reconnaît l’existence d’un « préjudice écologique » résultant de la « contamination généralisée, diffuse, chronique et durable » des eaux et des sols par les pesticides.


Une nouvelle fois, la justice reconnaît la responsabilité de l’Etat dans l’aggravation des crises environnementales. Pour son incapacité à protéger les eaux souterraines des conséquences de ces substances dont la toxicité ne fait plus débat, pour son échec à respecter les engagements en matière de réduction des pesticides, le tribunal administratif de Paris a donc condamné pour “fautes” l’Etat.


Directement mis en cause, le ministre, également élu de notre circonscription, Marc FESNEAU “n’a produit, au cours de la procédure, qu’un court mémoire en défense”. Comme le Monde le relève, le gouvernement, c’est-à-dire, en la matière le ministre de l’agriculture, “n’a pas non plus jugé bon d’envoyer un représentant assurer sa défense au tribunal : c’est Phytéis (ex-Union des industries de la protection des plantes), le syndicat représentant dix-huit entreprises fournissant des produits phytosanitaires, qui a maladroitement tenté de défendre la position de l’Etat le 1er juin”.


Où est la République quand notre Ministre de l’Agriculture sur une question aussi grave se fait représenter par le syndicat directement en cause ?




13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page