• eelv41

Marche régionale à Mer




Dimanche 20 février, nous étions au côté de l’association A bas le béton en lutte contre des projets de plateformes logistiques à Mer, pour préserver l’environnement et la qualité de vie dans la communauté de commune Beauce Val de Loire.




Ce sont 4 nouveaux sites logistiques qui doivent voir le jour, sur des terres agricoles et friches riche en biodiversité, ce qui représente 66 Hectares d'artificialisés, de bétonnés, de détruits, tandis que l’artificialisation des sols assèche les nappes phréatiques, participe activement au dérèglement climatique et à l’effondrement du vivant. Ces sites vont entraîner la prolifération des camions dans cette commune du Loir-et-cher, dégradant la santé et la qualité de vie des habitant.e.s , quand encore l’année dernière plus de 90 000 français.e.s ont perdu la vie à cause de la pollution de l’air, sans même parler du développement de certains cancers ou maladies chroniques pulmonaires comme l’asthme.

Le tout pour soutenir le E-commerce et les multinationales qui s'enrichissent en concurrençant de façon déloyale le made in France, l'artisanat et nos petits commerçant.e.s et pour soi-disant favoriser l'emploi ! Mais l’emploi précaire, souvent déshumanisant et sans perceptive d'avenir à l’heure de la robotisation des entrepôts.



Les jeunes lycéen.ne.s de l’association ont relevé un problème de taille dans le modèle économique suivi par les pouvoirs publics à l’initiative des projets :

« Pourquoi construire, produire et consommer toujours plus si c’est pour vivre moins bien en détruisant les équilibres naturels, la biodiversité, les écosystèmes, le climat ? »



Nous les écologistes pensons en effet qu’un autre modèle économique, éloigné de l’idéologie de la croissance infinie est possible. Nous pensons qu’il y a des possibilités de ressource économique durable à l’échelle de collectivité locale, avec une industrie verte qui recrée de l’emploi sur nos territoires, avec l’agriculture paysanne et biologique qui embauche et nourris sainement la population ou même le « tourisme vert » qui sensibilise et met en valeur les territoires éloignés des métropoles.

Nous rejoignons ces jeunes militant.e.s d’A bas le béton lorsqu’ils expliquaient aujourd’hui encore dans les médias que l’économie doit être au service de la nature et de l’humain et plus le contraire, car c’est le cœur de ce que nous défendons.


https://fb.watch/bl5fcDB3S7/

Plus qu’une manifestation de l’association méroise, ce dimanche c’est une marche régionale qui fut organisée car depuis plus de 6 mois différents collectifs et associations menant des combats contre des projets destructeurs un peu partout sur le territoire régional ont décidé de faire converger leur force pour mener le combat ensemble contre l’artificialisation des sols en région Centre val de Loire. Ainsi fut officialisé dimanche, une première coopération des luttes locales, pour unir les forces militantes du territoire, donner un nouvel élan plus fort et plus dynamique, un nouveau souffle pour ces luttes qui vont à présent disposer d’une portée régionale pour toucher les institutions et toucher le plus grand nombre de citoyen.ne.s afin de faire gagner les luttes !


https://reporterre.net/Autoroutes-entrepots-dans-le-Centre-des-terres-agricoles-coulees-sous-le-beton

Pour finir, nous tenions à le réaffirmer ici comme nous l’avons fait dimanche, tant que des politiques publics développeront des projets économiques dégradant la qualité de vie et la santé, encourageant l’emploi précaire, encourageant les multinationales plutôt que nos commerçant.e.s et le made in France, détruisant la nature que nous devons impérativement préserver, la faune et la flore, les écosystèmes et le climat, nous serons aux côtés de ces associations pour dire non !

Avec vous pour faire gagner les luttes locales en région centre !




Europe-Ecologie-les-Verts 41

11 vues0 commentaire